Paradox Music

Various – Nature’s Terrified [STHLM LTD]

Share

La scène techno hollandaise a toujours regorgé d’artistes hors pair, et Stefan Vincent ne déroge pas à la règle. Ce jeune prodige natif de Groningen et basé à Amsterdam a déjà signé deux excellents maxi chez ses compatriotes de Balans records (label de Tripeo) et Dynamic Reflection (dirigé par Paul Boex) et nous a gratifié de cette perle acid qu’est le morceau Cynosure, sur la subdivision digitale du label de Kirk de Giorgio (Applied Rhythmic Technology).

Les talents de Stefan n’ont pas échappé à Pär Grindvik puisqu’il lui permet de sortir deux morceaux sur le prochain Stockholm Ltd. L’équipe de Paradox a eu la chance de découvrir et vous décortiquer en avant-première ce Various Artist sur lequel on retrouve également des morceaux de A&S (Dimi Angélis et Jeroen Search), The persuader, et Pär Grindvik.

The persuader, qui n’est autre que Jesper Dahlbäck ouvre le bal de la face A avec Pressure relief, un morceau ambient aux nappes apaisantes mais aux consonances légèrement psychédéliques donnant au tout un esprit « aurores boréales » bien de chez lui !

A&S nous offre un morceau off-beat qui fait la part belle à l’esprit des nineties. Typiquement le genre de morceau planant qu’on aimerait écouter en after d’une soirée techno bien agitée.

Puis Stefan Vincent clôture la A-side avec une production purement ambient d’une pure beauté. Il nous montre là tout son amour pour la musique classique… A en croire le titre, The void she left, on s’attend à un morceau dépressif décrivant une rupture affective, mais en réalité ce titre révèle paradoxalement un message plein d’espoir.

Le deuxième morceau de Stefan est une bombe acid dancefloor, du calibre de « Power to the prophet » du tonton Robert. La boucle acidulée nous transperce dans tous les sens et nous renvoie aux années de gloire de ce style. Ligne de basse lourde mais pas oppressante, petit clap bien placé, montée de charleston, tous les ingrédients sont là pour faire de ce titre le highlight de la sortie.

Stay in wild de Pär Grindvik termine cet EP avec une touche technoïde bien scandinave. Cela nous rappelle les premières sorties du suédois avec cette boucle de synthé distordu qui lui est propre.

Encore une fois Stockholm LTD illustre bien sa devise : « combiner les sons du passé et du présent pour générer la techno du futur ».

Share

Leave a Comment

Your email address will not be published.