Paradox Music

Mental Resonance – Translation [White Rose Records]

Share

Si je vous parle de Mental Resonance, il est peu probable que ce nom résonne dans vos têtes… Et pourtant, ce jeune prodige argentin, tout juste âgé de 24 ans, en est déjà à sa 4ème sortie sur vinyl sur des labels aussi solides que celui d’Arnaud Le Texier, « Children Of Tomorrow ».

Guido, de son vrai prénom, fait partie des artistes de cette vague Sci-fi techno retro-futuriste que nous apprécions particulièrement chez PARADOX. Sa particularité est de mêler ses influences Détroit et Birmingham pour concocter un son à la fois puissant et spatial.

L’EP qu’on souhaite vous présenter est sorti sur White Rose, subdivision du label barcelonais Dead Rose project, dont l’identité musicale gravite autour des sonorités techno de Detroit des années 90 et de la dubtechno berlinoise.

La face A de « Translation », dévoile un premier morceau au titre éponyme qui nous plonge immédiatement dans l’univers mental de l’argentin. Le motif phare du morceau est une espèce de boucle échoïsante qui se déplace de manière « translationnelle » un peu partout dans l’espace sonore, jolie trouvaille… Le kick est puissant mais pas trop, et les drums métalliques et très pointilleux, et le tout est agrémenté de claps et de hi-hats bien placés. Une écoute plus attentive du morceau révèle même la présence de légères nappes à consonance stellaire ça et là.

La face A de « Translation », dévoile un premier morceau au titre éponyme qui nous plonge immédiatement dans l’univers mental de l’argentin. Le motif phare du morceau est une espèce de boucle échoïsante qui se déplace de manière « translationnelle » un peu partout dans l’espace sonore, jolie trouvaille… Le kick est puissant mais pas trop, et les drums métalliques et très pointilleux, et le tout est agrémenté de claps et de hi-hats bien placés. Une écoute plus attentive du morceau révèle même la présence de légères nappes à consonance stellaire ça et là.

Share

Leave a Comment

Your email address will not be published.