Paradox Music

2030 – Prescience [CLFT]

Share

EN

The mysterious Kaelan is back on CLFT under his 2030 moniker. Prescience is the 3rd contribution of Subosc label boss on the Lyon-based imprint, following up that fascinating “Désastre” LP released a year ago on cassette.

This 4 tracker is providing a real fresh breath to the listener, putting the authentic Detroit vibe at the fore-front, and contrasting with the darker and heavier yet qualitative stuff we are familiar with lately.

The Italian producer knows how to handle strings, chords and dreamy pads and make it all sound old-school yet futuristic.

Aries opens up the A-side with a charming string in the background and increasingly complex drum and clap patterns. Piano notes are soon popping up and the whole piece is groovy and mental at the same time.

Lost memories follows quite the same path but feels a bit more mechanically structured and even more brainy as the title may suggest.

On the B-side, Kochi Winds sounds like an ode to nature and wild landscapes. And Forest of thoughts ends this nice journey with a mesmerizing electro track that will leave you speechless.

FR

Avec cette sortie bien orientée Détroit, le boss du label Subosc nous gratifie d’un grand bol d’air frais dans une période où la Techno se durcit de plus en plus.

Rien à dire, l’italien sait y faire avec les claviers et les nappes chaleureuses qui ne sont pas sans nous rappeler l’esprit des Los Hermanos et autres formations de la Motor city. Et il réussit même le défi de faire du groove quelque chose de presque mental.

Aries ouvre le bal sur fond de clavecin pour annoncer des rythmes de plus en plus complexes alors que les notes de piano font monter le groove à son paroxysme.

Lost memories continue dans la même lignée mais sonne plus mécanique dans sa structure comme pour représenter la complexité du mécanisme de la pensée.

Sur la face B, Kochi Winds est une ode à la nature et la vie sauvage. On peut même y entendre des influences asiatiques, nous faisant penser à cette relation qui a toujours lié les producteurs de Détroit au Japon notamment.

Et pour finir, Forest of Thoughts nous assène l’estocade finale avec un morceau Electro de toute beauté.

Share

Leave a Comment

Your email address will not be published.